• Critique Jour J T.27 par

    Un dessin intéressant pour cette BD qui suit un enfant, enlevé lors du massacre de sa famille par des guerriers Ottoman, et qui devient esclave, janissaire, puis met son épée au service du Basileus de Constantinople.
    De bataille en bataille, la BD nous montre que les religions ont toujours cherché à convaincre par le fer, le feu et le sang.
    Comme si, ultime blasphème, constatant l’impuissance de Dieu à reproduire Sodome et Gomorrhe, il fallait que de simples humains le remplacent.
    L’histoire est bien rythmée, intéressante ainsi que le dessin, qui s’éloigne du réalisme classique à l’identique en proposant une vrai originalité, dans le trait, les cadrages, les mises en scène.
    Une plaisante découverte.

    7

    vedge - 06 juin 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Jour J T.27 ?
Ecrire une critique