• Critique Sept T.20 par

    En réponse aux jeux olympiques de 1936 organisés à Berlin par le régime nazi, le Front Populaire Espagnol organise des jeux à Barcelone… Hélas, c'est le début de la guerre civile espagnole. C'est comme cela que 7 jeunes sympathisants décident de rester dans les brigades internationales pour lutter contre l'armée fasciste. Mais les choses dérapent quand leur ami Francisco apprend que les fascistes dirigent son village. Il entraîne ses amis dans une vendetta pour laquelle leurs qualités athlétiques feront merveille.

    Cet album m'a fait découvrir l'existence des jeux populaires de 1936. Kris & Bertrand Galic ont réussi à créer des personnages crédibles et attachants malgré certains traits de caractère un peu exagérés. Les dessins de David Morancho colorisés par Javi Montes sont un peu trop réalistes pour mon goût personnel, mais ils conviennent parfaitement au côté "reportage" de l'album.

    Après ma grosse déception due au précédent album, celui-ci remet la série à flot… mais j'ai quand même le sentiment que le concept commence à s'épuiser.

    7

    ginevra - 05 août 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Sept T.20 ?
Ecrire une critique